Première journée du pré-open de Tours

Fin de la première journée du pré-open de Tours.

Victoire de Bourges contre Landerneau dans le deuxième match du pré-open féminin de Tours. Résultat Bourges vs Landerneau : 76 – 58 et dans le premier match victoire de Lyon (ASVEL) contre Tarbes (TGB) . Résultat TGB vs ASVEL : 70 – 72.

Match 1 – 2018

Match 2 – 2018

Rendez-vous demain pour la petite finale à 14h00 Tarbes contre Landerneau et la finale à 16h30 Lyon contre Bourges.

 

Les Bleues viennent à bout de Maltsi et de la Grèce

Evanthia Maltsi (28 points) aura tout tenté pour mener la Grèce au succès. Mais au final, ce sont les Bleues d’Endy Miyem (20 points) qui sont venues à bout des Héllènes après un match indécis jusqu’au bout (75-71).

 

On se serait cru à Prague, un an plus tôt. En match de poule à l’Euro en 2017, Maltsi livrait un récital et les Tricolores s’en sortaient in extremis. En 2018, le scénario s’est reproduit, avec le même final, fort heureusement.

À Tenerife, à l’inverse de la veille, les Tricolores réalisent un très bon début de match. Le cinq de départ assure au scoring et se montre efficace défensivement : Diandra Tchatchouang signe deux tirs primés d’entrée et montre son sens du timing au contre, alors que le duo Miyem-Johannes alimente la marque. Tchatchouang envoie un troisième missile longue distance en fin de quart-temps et les Bleues s’envolent au score après 10 minutes (26-17).

Mais au fil des minutes, la Grèce grignote son retard et revient. Un 4-1 pour commencer la période oblige Valérie Garnier à prendre un temps-mort. La Grèce, comme elle aime à le faire, tente de jouer des coudes et est à la limite de la régulière. Mais la patrouille arbitrale veille au grain, et sanctionne Kaltsidou d’une faute technique pour flopping puis d’une faute antisportive par la suite. Le match a perdu de sa superbe mais la défense tricolore reste imperméable et n’est prise à défaut que sur des exploits individuels de Maltsi (18 points à la mi-temps), intenable et qui tient son équipe à la pause (38-36).

En difficulté défensivement, les Bleues ont du mal à contenir les assauts grecs au retour des vestiaires. Après Maltsi en première mi-temps, c’est au tour de ses soldats de scorer en 3ème quart-temps et de passer un 7-0 aux joueuses de Valérie Garnier. Les Bleues perdent plusieurs ballons et n’arrivent pas à trouver la recette pour arrêter une attaque grecque bien plus prolifique que la veille face au Canada (54-59).

La Grèce est en furie et creuse l’écart par Spanou d’abord, puis Maltsi infernale laissée toute seule à trois points. Il faut les points d’Alexia Chartereau puis l’adresse de Miyem à longue distance pour maintenir les Bleues à flot. La capitaine tricolore prend le choses en main et remet ses troupes sur les bons rails. Tour de contrôle défensive, elle retrouve le chemin du panier au meilleur des moments dans l’ultime période avec 11 points dans ce 4e quart qui voit la France retrouver la tête pour l’emporter au final (75-71). Les pertes de balle françaises (20) et la réussite aux lancers francs (20/31) sont une alerte pour la prochaine rencontre face au Canada. Un match crucial dont le vainqueur sera directement qualifié pour les quarts de finale. Le rendez-vous est pris dans deux jours.

France bat Grèce : 75-71

23/09/2018 – À Tenerife, Kévin Bosi (FFBB)

http://www.basketlfb.com/actualites/les-bleues-viennent-%C3%A0-bout-de-maltsi-et-de-la-gr%C3%A8ce

Préparation Coupe du Monde 2018

Équipe de France féminine – préparation Coupe du Monde 2018
Ce soir en ouverture du tournoi d’Antibes, les Bleues avaient rendez-vous avec le Sénégal. Certainement son adversaire le moins huppé du week-end et pourtant les joueuses de Valérie Garnier ont dû s’employer pour prendre la mesure de cette valeureuse équipe africaine (67-54). Demain, les Françaises devront montrer un tout autre visage pour espérer rivaliser avec le Canada.

 

Un début de match manqué par les Bleues a suffi pour mettre les Sénégalaises en confiance. Agressives, les joueuses africaines à l’image de Bintou Dieme (5 points et 8 passes) et Astou Traoré (17 points et 3 rebonds) portent les premières attaques (10-3). En difficulté les Françaises peinent à répondre. Un éclair venu d’Héléna Ciak (11 points et 3 rebonds) remet la France dans le bon sens mais le Sénégal mène toujours la danse et montre qu’il ne faut pas le sous-estimé. Il faut toute la vivacité et le talent de la ligne arrière Duchet-Michel pour voir les Françaises enclencher une nouvelle dynamique et revenir à hauteur de leur adversaire (24-24). Malgré quelques coups d’éclats, les Françaises restent à la traine et ne parviennent pas à prendre le dessus. A la mi-temps, les filles de Valérie Garnier ont toujours 5 points de retard (32-37).

Alors que l’on pouvait s’attendre à une révolte des Françaises après la pause, il faut attendre 3’12 pour voir le premier panier tricolore, un lancer de Sandrine Gruda (34-40). Quelques instants plus tard, c’est au tour de Marine Johannes (6 points, 1 rebond et 1 passe) de se faufiler dans la défense. Les cadres tricolores prennent leurs responsabilités. Le Sénégal s’appuie toujours sur une belle adresse pour continuer leur course en tête (37-45, 26′) tandis que les Françaises se montrent bien maladroites près du cercle.

Valérie Garnier continue, malgré tout, de multiplier les rotations. Une technique payante puisque Sarah Michel (9 points, 4 passes et 4 rebonds), tout juste de retour sur le parquet, insuffle une nouvelle dynamique pour l’Equipe de France qui revient à trois-points de son adversaire (43-46, 28′). Rapidement les Françaises passent même brièvement devant au tableau d’affichage sur un panier de Valériane Ayayi (49-48). Mais Yacine Diop (10 points et 2 rebonds) et ses partenaires veillent et ne laissent pas s’envoler les Françaises. La fraicheur des françaises finit par faire la différence Valeriane Ayayi (1à points et 4 rebonds) puis Olivia Epoupa (6 points et 2 passes) en profitent pour porter l’avance des Bleues à +7 (59-52) avant qu’un panier de Alexia Chartereau (9 points et 6 rebonds) enterre définitivement les derniers espoirs des Sénégalaises. Les dernières minutes sont à sens unique, la France s’impose finalement 67 à 54 et peu pousser un grand ouf de soulagement. Le faux-pas n’était pas loin.

France – Sénégal : 67-54

http://www.basketlfb.com/actualites/que-ce-fut-dur

Open LFB 2018 – 14ème édition

Pour la 14ème année consécutive, l’Open LFB marquera le début de la nouvelle saison de Ligue Féminine. Ecrin historique de l’Open LFB, le Stade Pierre de Coubertin (Paris 16) va vibrer pour le basket féminin. Venez vivre l’ouverture de la saison 2018-2019 de Ligue Féminine avec 6 rencontres de haut-niveau dont le « Match des Champions » qui opposera Bourges, Champion de France LFB 2018 et vainqueur de la Coupe de France 2018, à Charleville-Mézières, finaliste de la dernière Coupe de France.

Vous aurez la possibilité de voir évoluer les meilleures basketteuses de l’hexagone et notamment une grande partie des joueuses qui ont brillé cet été dans les différentes Équipes de France.

Samedi 13 octobre 2018

15h30 : Villeneuve d’Ascq – Mondeville
18h00 : Tarbes – Lyon
20h30 : Bourges – Charleville-Mézières / Match des Champions LFB 2018

DImanche 14 octobre

13h30 : Basket Landes – Landerneau
16h00 : Lattes Montpellier – Nantes Rezé
18h30 : Hainaut Basket – Roche Vendée

http://www.basketlfb.com/open-lfb

Tango Bourges Basket : Lisa Berkani « un plaisir de revenir ici »

À bientôt 20 jours du premier match officiel des Tango, Lisa Berkani s’exprime sur la saison à venir du Tango Bourges Basket, son passé avec le club et ses ambitions.

Bonjour Lisa, après un passage par le Centre de Formation du Tango Bourges Basket entre 2013 et 2015 et quelques apparitions avec le groupe pro, tu reviens au Prado. Quel effet cela te fait de revenir ici ?

Même si j’ai joué quelques matchs ici avec Mondeville ces dernières saisons, ça fait toujours bizarre de revenir ici, de revoir la ville. Je pense que pour toute sportive, les années au centre de formation sont merveilleuses. Je n’ai que des bons souvenirs, que cela soit basket ou extra-basket, tout était parfait !

Tu as décidé de revenir au club, peux-tu revenir sur ce choix ?

Je pense qu’une opportunité pareille, ça ne se refuse pas. N’importe quelle jeune joueuse rêve de jouer à Bourges. Même si j’ai eu quelques discussions avec d’autres clubs, la proposition est arrivée très tôt et je n’ai pas hésité une seule seconde.

Tu as découvert l’Euroleague lorsque tu étais une Jeune Tango, tu la retrouves cette saison : comment appréhendes-tu ce retour dans cette grande compétition ?

J’espère ne plus avoir le rôle de « petite jeune » que j’avais à l’époque (rires) ! Plus sérieusement J’espère gagner en temps de jeu au fur et à mesure du temps et prouver que je peux jouer à haut niveau face à de très grandes joueuses dans des matchs à forts enjeux.

Tu retrouves deux anciennes Mondevillaises (KB Sharp et Marine Johannès), est-ce que cela a impacté ton choix de signer au Tango Bourges Basket ?

Honnêtement oui (rires). Ça a beaucoup joué, c’est un gros plus ! J’ai joué une saison avec KB Sharp à Mondeville, et aujourd’hui je ne la considère pas comme une coéquipière mais plus comme un membre de ma famille, je suis heureuse de la retrouver ici, ça va être génial ! Marine, j’ai appris à la connaître avec les stages en Équipe de France et ça s’est très bien passé. De plus, avec mon passage à Montpellier, je connais déjà Sarah Michel et Élodie Godin. C’est un gros avantage de savoir que l’on connaît déjà ses coéquipières et qu’on les apprécie. 

Tu rejoins un effectif peu remanié (seulement 2 changement), quel regard portes-tu sur cet effectif ?

Cette équipe est très intéressante puisque le groupe n’a pas beaucoup changé. Les joueuses ont déjà beaucoup d’expérience dans la ligue, j’espère que tout ira bien !

Maintenant la saison approche à grand pas, impatiente ?

Plus qu’impatiente ! D’autant plus que ça me fait plaisir de revenir ici, de revoir des bénévoles du CJM, les supporters… D’autant plus que j’avais de très bonnes relations avec eux, donc.. C’est trop bien !

 

Lisa Berkani « un plaisir de revenir ici »

Mission accomplie

http://www.basketlfb.com/actualites/mission-accomplie

Equipe de France féminine

Grâce à une exceptionnelle première mi-temps, les Bleues remportent leur rencontre face aux Australiennes (85-77). Si le dernier acte sera moins bon que les précédents, les Françaises ont régalé le public pendant trente minutes et font le plein de confiance avant la dernière ligne droite de la préparation pour la Coupe du Monde.

 

Quatrième nation au ranking FIBA et prétendante à une médaille lors de la Coupe du Monde dans quelques jours, l’Australie était un adversaire de haut vol ce soir, malgré l’absence de sa pivot Liz Cambage (2,03m). Une nation, modèle de régularité dans le basket féminin, qui depuis 1996 n’a manqué le podium d’une compétition internationale qu’à seulement deux reprises. Une belle occasion pour les Bleues de se confronter à l’élite du basket mondial, avant d’affronter le week-end prochain à Antibes, la redoutable équipe des Etats-Unis.

Une rencontre qui débute sur un rythme très soutenu sur le parquet de Coubertin. En réussite sur leurs tirs extérieurs, Sandrine Gruda, Marine Johannès et Endy Miyem débloquent le compteur en inscrivant les quinze premiers points tricolores (15-10). Les Françaises infligent ensuite un 9-0 à leur vis-à-vis en moins de deux minutes. Impressionnantes offensivement grâce à une excellente circulation de balles et une adresse insolente, les Bleues sont également très présentes et agressives en défense. Que ce soit via du jeu rapide, faisant suite à de bonnes séquences défensives (6 interceptions), ou via des shoots extérieurs (4/5 à trois points), tout réussi aux Tricolores à l’image du tir primé inscrit au buzzer, pris un mètre derrière la ligne, par Romane Bernies (32-15).

Face au récital offensif tricolore, les Opals parviennent à maintenir l’écart sous la barre des 20 points en comptant notamment sur Rebecca Allen (11 points après 14 minutes de jeu). Conscient de la qualité de jeu auquel il est entrain d’assister, le public parisien est très bruyant et applaudit tour à tour les exploits individuels et collectifs des Tricolores. Une première mi-temps remarquable, remportée 58 – 39, face à des Australiennes qui produisent pourtant un jeu très séduisant (14/28 aux tirs), mais qui ne peuvent que subir le récital des Bleues (8/11 à trois points, 15/25 à deux points).

Un niveau de jeu que les joueuses de Valérie Garnier vont conserver au retour du vestiaire. Présente au scoring et au contre, Endy Miyem relance la machine tricolore avant que le rythme de la rencontre ne retombe légèrement. Un quart-temps bien géré, permettant aux Tricolores de conserver leur 19 points d’avance avant le dernier acte (75-56) qui sera plus difficile. Prenant jusqu’à 25 points d’avance (81-56), elles encaissent un 13-0 de la part de l’excellente Rebecca Allen (23 points, 8 rebonds) et de ses coéquipières. Malgré le sursaut australien, la France finit par s’imposer 85-77. Avec 19 points, 3 passes et 4 rebonds, Endy Miyem est élue MVP de la rencontre.

France – Australie : 85 – 77

08/09/2018 – Fantine Tessereau

Opération « Amène ta copine »

Opération « Amène ta copine »

Viens avec ta copine pour lui faire découvrir le basket. Invite une copine, une sœur, une cousine pour jouer avec toi à ton sport préféré.

En plus, vous participerez à la présentation des équipes avec les joueuses professionnelles lors de pré-open féminin.

Cette opération est organisée pour les basketteuses de la catégorie U9.